JOURNEE DU RESPECT

Lundi 20 Mai 2013 « Journée  du respect 2ème Édition »

LA MANIFESTATION


Tubaroes Celebrations

Roubaix Omnisports et DA-MAS présentent :

JOURNEE DU RESPECT 2EME EDITION

Lundi 20 mai 2013 de 09h30 à 18h00

Parc des sports – Terrain Synthétique -Roubaix

Programme:

Accueil des équipes 09h15 Petit déjeuner

de 10h à 15h00 : Challenge U11 et animations, stands sur le respect…
à 15h00: Remise récompenses U11

à 16h00 : Match de Gala Roubaix Omnisports vs Selection Capverdienne (Da.Mas)

Respect de Soi : Bien manger pour bien jouer ! Nous mettrons en place un atelier «Conseils et quizz, nutrition»
Parents et enfants pourront s’informer sur les meilleures recettes diététiques pour la pratique du football.

Respect des autres: Nous veillerons à ce que les joueurs respectent leurs adversaires, les éducateurs, les arbitres, les supporters (parents…) (Nous attribuerons des points bonus)

Respect du cadre de vie : Nous veillerons au respect de la nature..

L’ALBUM PHOTO DE LA JOURNÉE


« 1 de 6 »

Pour télécharger l’album : http://da-mas.com/photos.rar

ARTICLE


Nouvel article dans Nord Eclair

Dans le cadre du festival de l’Amitié, l’association roubaisienne Da Mas a organisé un concert de rap en partenariat avec l’association Lezarts Urbains de Bruxelles. Les jeunes ont donné plus que du plaisir avec, en prime, le show case de l’artiste roubaisien Foudealer. L’échange entre jeunes Roubaisiens et Bruxellois a été fort.

 Des jeunes de Roubaix et de Bruxelles ont échangé sur la réalité des quartiers populaires, dans le cadre d’un projet mené en marge du festival de l’Amitié et de la citoyenneté.

Samedi dernier, les murs de l’Ara ont résonné de mots durs mais justes. Dans le cadre d’un projet autour de l’habitat, grâce au service culture et grâce au FPH, les jeunes ont pu s’exprimer sur leurs conditions de vie. Ils ont travaillé dur pour s’exprimer en texte et en musique. L’expérience a soudé les jeunes Roubaisiens et Bruxellois : « Les jeunes ont écrit des textes sur le thème « ma ville, mon quartier, mon lieu de vie ». Les textes ont valorisé les jeunes et leur ont permis de s’exprimer sur ce qui va et ce qui ne va pas », explique César-Paulo Massano.

Le responsable de Da Mas a voulu mettre la jeunesse au cœur du quartier : « L’objectif est de valoriser le travail artistique des jeunes et de recueillir leur ressenti ». Objectif atteint. Les jeunes se sont impliqués pour « un échange qui a permis de souder les liens entre jeunes. Dès le début, ils ont été motivés et ils ont prouvé leur compétence aussi bien dans l’écriture des textes que dans l’interprétation », estime Mathieu Da’Ancolo, intervenant de l’association Lezarts Urbains de Bruxelles.

Message de désespoir, chômage, drogue… Les jeunes ont relaté la réalité crue des quartiers populaires et ils ont demandé tout simplement de les laisser « s’accrocher à cette lueur d’espoir » qui est la leur.

VIDEO DE LA JOURNÉE